Blanc de soutien : qu’est ce que c’est ??

1008
blanc-de-soutien
blanc-de-soutien

Qu’est-ce que le blanc de soutien pour les vinyles transparents ou le plexiglas ?

Pour ce qui est de l’impression grand format, on l’effectue la plupart du temps sur un support blanc. Cela afin de donner un maximum d’éclat aux couleurs qui viendront s’y superposer. Il arrive cependant que certains supports de communication à imprimer ne soient pas de couleur blanche, mais transparents, c’est par exemple le cas pour le vinyle adhésif transparent ou le plexiglas. C’est là que le blanc de soutien intervient !

Concernant les impressions classiques, les différentes couches de couleur que vous aurez sélectionnées s’appliqueront sur un papier présentant un fond blanc opaque. Cette opacité doit nécessairement être présente sur le support puisqu’elle ne l’est pas à proprement parler dans la peinture. Si le support s’avère transparent, on encourt donc le risque que les couleurs accusent une certaine transparence, ce qui est bien sûr hors de question pour l’obtention d’un rendu professionnel ! On appliquera donc un blanc de soutien sur le support transparent. Il est destiné à apporter l’opacité recherchée.

Le rôle du blanc de soutien

Dans les cas d’impression direct sur panneau plexiglas ou pour un vinyle adhésif grand format, le blanc de soutien vient donc se substituer au papier blanc du support. Mais pourquoi ne pas simplement imprimer une première sous-couche blanche avant de l‘appliquer les autres couleurs ?

Eh bien tout simplement parce que, dans le cadre d’une impression en quadrichromie, la couleur blanche n’existe pas ! En impression « quadri » (qui reste la configuration standard d’impression), en effet, l’intégralité des couleurs obtenues le sont grâce à des mélanges et des superpositions entre quatre couleurs : Cyan, Magenta, Jaune et Noir.

Lors de l’impression sur tout support transparent, le blanc va donc devoir être ajouté.

Comment préparer vos fichiers d’impression ?

Afin de préparer vos fichiers d’impression destinés à bénéficier d’un blanc de soutien, vous devrez gérer des calques. Cela se fera en vous appuyant sur certains logiciels d’éditions graphiques à l’image de Photoshop, Illustrator ou encore inDesign. N’hésitez pas à vous faire aider par votre imprimeur en ligne pour cette étape, notamment en ayant recours à la PAO.

L’option la plus facile consiste à fournir un second fichier consacré au blanc de soutien. Attention, celui-ci se devra de présenter exactement les mêmes dimensions que le fichier d’impression original. En effet, les deux sont destinés à se superposer.

Le blanc de soutien devra être symbolisé par des aplats noirs à 100%. La superposition, qui se doit encore une fois d’être parfaite et sans décalage, pourra être réalisée à l’aide des calques de votre logiciel. Un fichier tenu d’être en noir et blanc et de ne présenter ni gris ni zones tramées. Lorsque vous aurez réalisé votre fichier d’impression original, commencez par le dupliquer. Ensuite, vous pourrez, à partir de celle-ci concevoir votre blanc de soutien.

Vous devrez dessiner ensuite sur un nouveau calque du document la forme du blanc de soutien. Pour ce faire, deux solutions : soit vous dupliquez les parties des autres calques du futur blanc de soutien pour les noircir complètement, soit vous dessinez directement sur le calque du blanc du soutien.

Une fois l’opération terminée, veillez à supprimer tous les calques inutiles. Vous conserverez alors que le claque en noir et blanc. Ce dernier est destiné à être imprimé en couleur blanche pour votre blanc de soutien !